ACCUEIL PRÉSENTATION CONTACT
Les Articles - La vie artificielle

La Vie Artificielle

HARUN YAHYA


 Envoyer cet article

 

Les dernières nouvelles concernant deux scientifiques qui ont décidé de synthétiser un nouveau type de bactéries ont attiré l'attention dans les médias. Dans le cadre de ce projet, J. Craig Venter, célèbre scientifique de gène et Hamilton O. Smith, lauréat du prix Nobel, essayent de:...

... créer un organisme à cellule unique et partiellement synthétique avec le nombre minimum de gènes nécessaires pour la vie. Si l'expérience est réussie, la cellule synthétique microscopique commencera à se nourrir et à se diviser pour créer une population de cellules différente de celles qui existaient précédemment.(1)

Certains ont tendance à voir cette "création de la vie" dans le laboratoire comme preuve pour la théorie de l'évolution. Or la vérité est tout autre. En fait, si ces scientifiques, ou d'autres, parviennent à synthétiser une forme de vie, ils confirmeront l'argument fondamental de la création; que la vie est seulement possible grâce à une conception intelligente.

Pour comprendre ce fait, il faut d'abord rappeler les définitions des deux théories sur l'origine de la vie, à savoir l'évolution et la création:

1) La théorie de l'évolution darwinienne prétend que la vie sur terre est le produit des lois de la nature et du hasard pur. La théorie nie l'existence de tout processus intelligent et guidé dans l'origine de la vie.

2) La création soutient que la vie sur terre n'est pas le produit des lois de la nature et du hasard pur et qu'ils n'ont pas une telle puissance. Un créateur conscient doit avoir conçu la vie.

S'il y a n'importe quelle preuve expérimentale ou observable pour l'évolution, celle-ci devrait être l'apparition de la vie à partir de la matière inanimée à travers un processus fortuit. Autrement dit, les scientifiques devraient observer un organisme vivant se produire par lui-même à partir de la matière inerte. Or une telle observation n'a jamais été faite et l'histoire de la science du 20ème siècle prouve que cela est littéralement impossible.

La différence entre le règne animé et inanimé est si énorme qu'elle peut seulement être remplie par la présence d'un concepteur intelligent, tout comme la différence entre une roche et une statue de Michel Angelo peut seulement être comblée par un acte de sculpture intelligent - et non par des causes naturelles comme la pluie, le vent ou le tremblement de terre.

Alors, que se passera-t-il si les scientifiques synthétisent une nouvelle espèce de microbe par un travail méticuleux? La réponse est évidente: ils confirmeront la théorie de la conception intelligente en prouvant expérimentalement que la vie peut se produire seulement par lune information très complexe et spécifiée .

En fait, ce que Craig Venter et Hamilton Smith essayent de faire est beaucoup plus simple par rapport à ce que l'évolution exige au sujet de l'origine de la vie. Ils n'essayent pas de construire des protéines à partir des acides aminés ou des gènes à partir des acides nucléiques; ils emploieront simplement les protéines et les gènes préexistants d'une cellule vivante. Ils ne commencent pas par des éléments de base que l'on peut trouver dans la nature, mais avec des macromolécules complexes déjà construites qui ne pourraient jamais être synthétisées à partir de ces éléments de base à travers un processus naturel. En d'autres termes, ils n'essayent pas d'édifier une maison à partir des briques; ils cherchent seulement à apporter un peu de changement dans la structure d'une maison déjà existante. Un rapport de MSNBC révèle:

Pour résumer, ce que Venter et Smith proposent de faire est de créer un microbe très simple. Certains virus ont seulement 400 ou 500 gènes. Venter et Smith enlèveront les gènes d'un tel microbe minuscule, synthétiseront un nouvel ensemble de gènes, les remettront dans le microbe et attendront pour voir si les nouvelles instructions donnent la vie au microbe.(2)

Même ce travail facile - une fois comparé à l'origine de la vie elle-même - exige beaucoup d'information et de conception. Ce projet est basé sur l'information scientifique que la science moderne a accumulée tout au long des siècles passés et le niveau avancé de la technologie que nous avons atteint. Malgré ceux-ci, c'est toujours un travail si complexe que le Département de l'Energie le finance avec 3 millions dollars en accordant 3 années au projet.

Ainsi la recherche pour la vie artificielle, comme d'autres développements scientifiques de nos jours, confirme le fait que la vie sur terre n'est pas le produit des causes naturelles fortuites. Toute vie, y compris les êtres humains, est le produit œuvré du Créateur, Qui a le pouvoir et la sagesse de créer toute chose qui existe.

 

(1) Justin Gillis, "Scientists Planning to Make New Form of Life", Washington Post, 21 novembre 2002; page A01
(2) Art Caplan, Ph.D., "Should scientists create new life?", MSNBC, 21 novembre 2002